Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord



12 août 2012

Je ne pouvais pas espérer en sortir d'une meilleure façon

Je ne pouvais pas espérer en sortir d'une meilleure façon

Je ne pouvais pas espérer en sortir d'une meilleure façon.  Normalement à cet endroit du globe les vents prédominent de l'ouest.  Alors, lorsque j'avais du vent d'est, je n'avais pas le choix.  Il fallait que je prenne le départ.  Ensuite, les prédictions sont ce qu'elles sont, un peu imprévisibles!  Tirer quelques bords afin de sortir de la rade de Brest a rallongé ma sortie d'au plus quelques heures.  Ce qui vient par la suite peut-être moins drôle!  La baie de Gascogne.  Un peu comme les bancs de Terre-Neuve.  J'en ai entendu parler, j'ai lu sur eux, l'envie d'y faire un long séjour me passe assez rapidement.  Et j'espère passer sans perdre de temps.  Voyons voir ce que les conditions météo nous réservent maintenant... 

Comme je disais pour sortir de la rade, le vent a tourné ...

Lire la suite >

9 août 2012

2 300 miles devant l'étrave

2 300 miles devant l'étrave

Après 2 500 miles nautiques dans mes poches et 11 jours passés en Bretagne, j'ai 2 300 miles devant l'étrave pour rejoindre ma prochaine plantation d'arbres au Sénégal.  J'ai tout de même du retard sur l'horaire.  Mais bon, ce n'est pas une vraie course et je suis sûr d'arriver premier à celle-là, je suis le seul d'inscrit!  Je n'ai donc pas de stress sur les épaules, sauf celle de compléter le challenge. 

Après mon ravitaillement en eau avec l'aide d'un ami breton, nous étions prêts à partir vers 14 heures le mercredi 8 août.  Avec l'aide de mes amis à l'épaule de Loréline, nous l'avons poussé légèrement afin qu'elle sorte de son trou comme si elle savait quoi faire.  J'avoue ne pas avoir regardé les prévisions météo depuis que je m'étais convaincu que le départ se ferait aujour...

Lire la suite >

8 août 2012

Vivre le moment présent

Vivre le moment présent

Vivre le moment présent...   Certaines philosophies nous enseignent à centrer nos pensées sur le présent...  nos sensations corporelles...  sentir ce que nous vivons sur le moment...  faire fit du passé et ne pas penser au futur ...  simplement être...  bien...  respirer... sentir notre corps... réaliser ce que nous sommes en cet instant...  un corps... des organes...  un âme...  une parcelle de vie... en allant jusqu'au bout des sensations...  nous parvenons presque à ne plus sentir cette enveloppe corporelle...  à sortir de notre chaire...  pour ressentir simplement cette énergie...  ce qui fait que nous sommes...  si différent mais semblable...

Mais je suis déchiré!  Déchiré entre l'énergie et la chaire...  Car l'être humain n'est-il pas un tout...  un mélange de chaire et d'â...

Lire la suite >

6 août 2012

Depuis déjà une semaine que je suis en Bretagne

Depuis déjà une semaine que je suis en Bretagne

Depuis déjà une semaine que je suis en Bretagne.  Je croyais être capable de ne rester qu'une semaine.  Et bien!  J'avais des achats et quelques travaux à faire.  Alors du coup, mon séjour risque de s'allonger à 12 ou 14 jours.  Pour faire mes commissions, je me rends à Brest à tous les jours en vélo.  C'est environ à 20 minutes.  C'est toujours un peu compliqué de trouver le matériel lorsque l'on ne connait pas la ville.  Mais finalement en quelques jours, j'ai fait pas mal le tour de tous ce dont j'avais besoin.  À tous les jours, j'en profitais pour remplir mes sacoches de vélo ainsi que mon sac à dos de nourriture.  Je dois avouer que les premières journées la route était difficile.  Mes jambes et mon cœur étaient en manque d'activité!  Mais au bout d'une semaine j'étais prêt pour e...

Lire la suite >

5 août 2012

Ce n'est pas tout de le dire, faut le faire aussi!

Ce n'est pas tout de le dire, faut le faire aussi!

Ce n'est pas tout de le dire, faut le faire aussi!

Parfois, assez souvent d'ailleurs, on lance une idée en l'air, et on croit la chose facile à faire...

Et bien, détrompez-vous!  C'est si facile de traverser l'océan...  faire de la route sur son vélo... et planter des arbres...  Mais c'est toujours plus compliqué que ça en a l'air.  Je vais planter plein d'arbres je me disais...  Hi! Hi!  Je me trouve bien drôle!

La traversée, excellente!  La route pour aller planter des arbres, parfaite! Une fois arrivé, il fallait que je me relève les manches une fois de plus!  Question d'apprendre toujours plus sur la vie...  Les arbres étaient sur place, trop facile!  Mais j'ai goûté un peu à ce que nos ancêtres colons ont fait pour venir s'installer en Amérique.  Le débroussail...

Lire la suite >

29 juillet 2012

Une superbe arrivée à Brest en douceur

Une superbe arrivée à Brest en douceur

Une superbe arrivée à Brest en douceur.  En fait, j'étais beaucoup trop excité par cette arrivée, que j'en n'ai pas dormit de la nuit du 27 au 28.  La veille j'avais peur d'arriver trop tôt pour la marée montante, et bien je n'ai pas eu besoin de ralentir la cadence.  Le vent s'est considérablement essoufflé au cours de la nuit.  Au matin, je n'ai eu d'autre choix que de tout envoyer.  Par chance, le vent de l'ouest prévu ne s'est pas présenté.  J'avais plutôt le vent au près, ce qui crée un vent apparent plus fort, ça avance mieux lorsque le vent est quasi inexistant.  Alors nous avons bien filé tout doucement dans le goulot de Brest.  Nous avons croisé seulement un cargo.  La mer était identique au vent, presque nul.

Le paysage a coupé le souffle. Comme je vous disais, il y a b...

Lire la suite >

25 juillet 2012

Nous arrivons à terre

Nous arrivons à terre

Normalement, vous ne m'entendrez jamais chialer à propos de ce qu'il fait à l'extérieur.  Que le soleil resplendisse, qu'il fasse noir de nuages de tempête, à moins 20 degré, à la pluie battante, la nuit, l'hiver comme l'été, et encore plus s'il y a une tempête de neige ou qu'il tombe des clous, vous me verrez passer dans les rues de Québec sur mon vélo.  Bien habiller et à toute épreuve j'affronte tous les éléments à tous moments simplement pour me dépenser physiquement.  J'adore!!  Mais aujourd'hui, je vous avoue franchement que le soleil... je le préfère lorsqu'il n'y a pas de nuage devant lui! 

J'ai l'impression folle que ça fait des semaines que je navigue à travers un nuage de brouillard des plus denses.  Ou alors il me suit partout, c'était peut-être afin de tester mes ner...

Lire la suite >

24 juillet 2012

Le brouillard me suit toujours

Le brouillard me suit toujours

Vous vous demandez qu'est-ce que je fais là?  Je vous laisse quelques minutes pour deviner, le temps de vous entretenir sur d'autre chose.

Le brouillard me suit toujours.  Ou bien le brouillard des bancs de Terre-Neuve a rejoint cette année celui de la Bretagne…  En ma laissant une fenêtre d'une journée de soleil entre les deux!  Il y a de l'humidité dans l'air, l'eau coule d'un peu partout à l'extérieur du bateau.  Mais j'ai été vraiment chanceux jusqu'à maintenant, la pluie est restée tranquille.  La visibilité varie entre 100 pieds et 3 miles.  Parfois, on voit le couvert se levé, nous faisant croire que le soleil veut sortir avec un peu de lumière qui passe, mais fut tôt fait de nous ramener à l'ordre.  Pas de soleil, pas d'étoile, brouillard à couper au couteau.  Je pourrais...

Lire la suite >

22 juillet 2012

Je ne croyais pas que c'était possible à cette latitude

Je ne croyais pas que c'était possible à cette latitude

Je ne croyais pas que c'était possible à cette latitude.  J'étais convaincu ne pas la vivre durant cette traversée.  Et bien cette foutue pétole ne m'a pas donné raison, elle m'a rattrapé où j'étais.  Jusqu'à maintenant ma vitesse n'avait pas descendu en dessous d'un nœud sur l'eau.  Mais vendredi dernier vers 17h je dérivais.  Les voiles flacottaient.  Elles raguaient sur le gréement.  Je n'ai eu d'autre choix que de les affaler convenablement.  La seule consolation que m'offrait la mer, son courant.  J'allais à un nœud dans la bonne direction!  Il est dur le sourire durant ces journées…  l'inactivité rend inactif!  L'envie de dormir nous prend le corps et l'esprit s'engourdit.  Nous avons fait un record jamais établi auparavant par l'équipe; 43.4 miles nautiques en 24h.  Jeudi nous av...

Lire la suite >

20 juillet 2012

Plus que 900 miles à faire!

Plus que 900 miles à faire!

Quelques heures après que je vous ai envoyé mon dernier écrit, le vent commençait à souffler.  Au début, il m'emmenait trop vers le nord.  Qu'à cela ne tienne, je préfère du vent, peu importe où il m'amène, que de subir la pétole.  Pas besoin d'un doctorat pour comprendre que l'inactivité amène à l'inactivité.  En d'autres termes, moins nous sommes actifs, moins l'envie d'être actif nous effleure l'esprit.  Il y a longtemps que je ne tiens pas en place et dès qu'il ne se passe pas grand-chose, je sens mon corps devenir comateux.  Ça nous rend dépendants cette activité.  Plus le cerveau reçoit de l'oxygène, plus il en veut!

Revenons à ce que je racontais.  En ce début de matinée, le vent semblait vouloir s'établir.  Au fur à mesure qu'il prenait l'allure de la journée, sa directio...

Lire la suite >

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 27 septembre 2020