Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord



20 novembre 2013

Une autre traversée dans la poche

Une autre traversée dans la poche

Je crois que je commençais à être un peu fatigué de ne pas dormir ces derniers jours. Malgré la bonne nuit de dimanche où j'ai bien dormi quelques heures je crois. Je me sens encore empoté, le visage boursoufflé. Peuit-être aussi le manque de café? La journée s'annonce bien. Faut être positif n'est-ce pas... Le vent commence à diminuer sérieusement, jusqu'à mourir complètement. Je dérive vers le sud-est légèrement. Je calcule combien de temps il me reste pour arriver à destination et à quelle heure dois-je pénétrer l'anse avec la marée montante. Je décide donc que s'il n'y a pas de vent, je démarre tout de même à onze heures. Choses promises, chose due. Nous sommes partis à 10 heures finalement. Les voiles toutes rangées sans espoir pour elles, pour le reste du chemin. On avance bien, j...

Lire la suite >

18 novembre 2013

Coup de vent! Et malgré toutes nos bonnes intentions, je dois lâcher prise...

Coup de vent! Et malgré toutes nos bonnes intentions, je dois lâcher prise...

Durant la nuit de jeudi, je voyais des éclairs à l'horizon. Il y en avait beaucoup, un éclair environ à tous les 5 minutes au plus. C'était vraiment intense. Mais que pouvais-je bien y faire, j'allais dans leur direction.

Vendredi matin au lever du jour, je voyais les nuages. C'était une ligne de nuages bourgeonnants avec la base très sombre, probablement que la plupart devaient être des cumulonimbus. Mais je ne voyais pas leur tête. Mais je voyais encore les décharges électriques se rapprocher tranquillement de notre position. Je filmais la scène en réalisant qu'ils me faisaient penser à ceux qu'on voit près de Dakar. Et que parfois, ils passent gentiment sans trop souffler, mais que parfois, j'en ai vu écorner des boeufs. En refermant ma caméra. Je continue de regarder l'horizo...

Lire la suite >

15 novembre 2013

L'histoire de mardi se répétait

L'histoire de mardi se répétait

Mercredi matin des cumulus de basses altitudes, enlignés perpendiculairement à l'est. Des vents d'est nous pousse en fin d'après-midi. Au matin, nous avions un vent du sud. Il est même passé un peu à l'ouest pendant une heure environ, il venait du sud sud-ouest.

Durant la journée nous faisons des pointes de 5.7 noeuds sur l'eau. Assez trippant merci! Ça fait du bien d'avancer.

Je vois un autre petit bateau transporteurs de passagers, je crois. Il ressemble aux lignes de celui d'hier, mais il est plus loin. Donc, je ne l'entends pas.

J'avais oublié un autre de ces bruits, mardi j'ai entendu un avion... Je me demandais qu'est-ce que ça pouvait bien être, ce bruit du tonnerre. Il semblait foncé sur nous. Mais je n'ai rien vu sur mer ou à l'horizon. Le bruit a continué ...

Lire la suite >

13 novembre 2013

Journées tripantes...

Journées tripantes...

Je ne voulais pas trop jouer les météorologistes avec mes prédictions. Mais lundi matin, il y avait des cirrocumulus dans le ciel. Ils étaient placés avec un certain alignement qui pouvait me faire dire que j'aurais du vent, un vent léger, mais un vent d'est. J'avais vu juste. En fin de journée, le vent s'est levé légèrement, il y avait d'autres petits nuages qui passaient en même temps que le soleil se couchait. En allant à l'extérieur, j'entendais une vibration. Je tendais l'oreille en me demandant si ça ne venait pas d'ici, en espérant que non. En scrutant l'horizon, c'était un petit bateau au loin, à peine visible à travers la petite houle d'un mètre parfois deux. Il semblait transporter des passagers vers l'Australie.

Lundi soir le courant avait l'air vraiment puissant, on a...

Lire la suite >

11 novembre 2013

Les nuits sont douces, Mais les derniers miles deviennent difficiles.

Les nuits sont douces, Mais les derniers miles deviennent difficiles.

La journée de vendredi se déroule tout doucement. Le vent a l'air stable et la mer tend à diminuer tranquillement. Curieusement, la provenance du vent ressenti est différente de celle présenter sur le fichier météo. En fait, ce fait est visible depuis quelques jours. Il devrait venir du sud-sus-est. Mais il vient visiblement du sud-est. Je ne m'en plaindrai pas, car sous cet angle les voiles tiennent vraiment mieux. Je pourrais bien hisser le spi. Mais avant la prochaine fois, je devrai monter en tête de mât afin d'organiser la poulie de la drisse comme il faut. Je ne dois pas me faire prendre avec une drisse bloquer en tête de mât. Pour ce faire, j'attends que la mer se calme un peu.

La nuit de vendredi est splendide. Le quartier de lune grossi lentement. La lune est belle ce so...

Lire la suite >

8 novembre 2013

La nuit a été dure

La nuit a été dure

Le vent augmentait sans cesse au cours de la journée de mercredi. Au soleil couchant, nous avions deux ris dans la grand-voile et quelques tours sur l'enrouleur de génois. Grâce aux fichiers météo, je savais la possibilité qu'il augmente encore durant la nuit.
Effectivement durant la nuit, je me suis levé afin de prendre le dernier ris et enrouler le génois encore un peu. La mer se formait tranquillement, les vagues ont grimpé jusqu'à 3m peut-être 4m. Elles m'ont empêché de dormir un peu. Trois d'entre elles sont venues se fracasser sur la coque, me réveillant ainsi, j'ai été capable de les compter alors je m'en souviens très bien.

Le danger restait à venir. Le détecteur de radar a fait son travail pour la première fois depuis belle lurette. Je vous jure que ça réveille, pas...

Lire la suite >

6 novembre 2013

On approche, ça s'entend

On approche, ça s'entend

La journée de lundi se déroule sous spi. Selon les fichiers météorologiques, normalement le vent devrait augmenter en fin de journée. Je reste donc attentif. Le matin, le vent était quasi inexistant. Je le sentais à peine sur mon visage et nous avancions à 2.5 - 3.0 noeuds. En après-midi, des nuages s'approchaient tranquillement de nous. Décidément, le vent allait en augmentant tranquillement, la vitesse suivait la courbe. Vent de 7-8 noeuds et vitesse de 3 à 4 noeuds.

Je me suis lavé les cheveux. La troisième fois durant cette traversée, environ aux deux semaines, pas si mal. À l'eau de mer bien sûr, l'eau est frette. J'ai laissé faire pour laver le reste du corps.

Bientôt, j'allais ramener sur le pont mon équipier coloré, avant la nuit cette fois-ci. En fin d'après-midi ...

Lire la suite >

4 novembre 2013

Le vent, selon sa convenance prenons-le tel qu'il est...

Le vent, selon sa convenance prenons-le tel qu'il est...

Vendredi superbe journée. Par contre, il vente entre 5 et 15 noeuds durant l'avant-midi. Notre vitesse varie entre 2 et 4.3 noeuds. Un moment donné j'ai même pris un ris, il y avait un coup de vent qui rentrait pendant 15 minutes. Ensuite, j'ai largué le ris bien sûr. C'était un gros nuage qui passait dans le coin. Finalement, la vitesse n'est pas bonne pour la pêche, 3.4 noeuds. Mais je tourne en rond devant mes chaudrons, il me semble avoir fait le tour de toutes les saveurs à bord plusieurs fois... Je ne sais plus quoi manger pantoute. Un petit poisson ferait du bien et son dépeçage m'occuperait un bon moment. Peut-être que mes amis oiseaux reviendraient me voir du même coup. Il m'ont largué depuis que je les ai nourris la dernière fois. Peut-être leur ais-je donner un mal de ventre,...

Lire la suite >

1 novembre 2013

Saisir le moment

Saisir le moment

Mercdredi, le vent ne cessait de tourner autour de nous. En disant cela, je me demande bien s'il y a une journée durant cette traversée si le vent a arrêté de nous tourner autour. Avec ces dépressions qui se succédaient une après l'autre entrecouper de zone de haute pression. Je devais constamment ajuster les voiles et l'allure. Sinon, on fait fausse route rapidement. Mais j'ai espoir que ce mercredi était la dernière journée où le vent changeait de direction autant. Et j'ai la vague impression que lorsque je parle trop vite, la vie me réserve d'autres avenues... Peut-être que j'apprendrai à me la boucler un jour. Mais normalement, j'avance actuellement dans une zone où il n'y a que des vents d'est.

Mais ce mercredi-ci, la journée n'a pas vraiment été confortable. Le vent qui ven...

Lire la suite >

30 octobre 2013

Les vents favorisent la remontée, quoi demander de plus, la vie est belle !

Les vents favorisent la remontée, quoi demander de plus, la vie est belle !

Après avoir passé la nuit de dimanche au diable aux vaches, sans même une toute petite dérive associée au courant. Un vent du nord-est soufflait dans nos voiles. Enfin, s'écriait ma petite Loréline. Elle s'élançait tranquillement à travers ces vagues de fond qui s'étaient réveillées durant la nuit. Ces vagues produisaient une mer de toute beauté. Presque lisse, car il n'y avait pas de vent depuis la veille, mais nous glissions sur des houles de deux mètres environ. Une mer d'une lenteur incroyable, après ce que nous venions de vivre pendant quatre semaines, il nous semblait être ailleurs, sur une autre mer complètement. Parfois, lorsque nous redescendions cette mer, nous crûmes être en apensenteur littéralement! Quelle sensation enivrante! Nous progressions bien, mais pas tout à fait da...

Lire la suite >

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 24 août 2019