Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

22 août 2014

Remise en ordre du voilier et du vélo!

Remise en ordre du voilier et du vélo!

Comme toujours pratiquement, la première chose que je fais c'est de sortir mon vélo. Je dois repartir d'ici un jour, je dois trouver certaines petites choses. Tous mes déplacements se font en vélo. Lundi il pleuvait, mais vers midi le soleil s'est montré. Un petit 25km pour rejoindre Cap-aux-Meules. Plusieurs petits arrêts, parfois qui se prolonge, on rencontre des gens, alors on prend le temps. Je me fais prendre par l'orage. Je ne suis pas fait en chocolat. La journée est productive. Mardi je fais pareil, je n'ai pas eu le temps de tout compléter hier. Un autre tour en ville. Les jambes sont encore bonnes, le coeur suit bien aussi. Il pleut encore, mais un peu moins, le vent est de mon bord cette fois-ci. J'ai moins la langue à terre. Je suis un peu déçu ma sortie externe de ma VHF ne sera pas réparable, elle a trop pris l'eau.

belle embarcation je l'adore

Mercredi, le soleil sort un peu plus. Je reste un peu plus proche, je regarde mon moteur. Il commence à être vieux. Je change au moins son huile et vérifie certaines connexions. Définitivement, mes batteries manquent de puissance. Elles sont usées. Mais je n'en achèterai p0as d'autres avant la prochaine mise à l'eau, ça ne vaut pas la peine. Je vais faire un tour sur les pontons, je me fais prendre par une tite gang, petite bière sur un bateau. Belles rencontres, et l'un d'eux gratte la guitare! Je me couche tôt, comme à tous les soirs.

Jeudi, il fait beau! Je vire le bateau à l'envers d'un bout à l'autre. Je fais du ménage et je classe. J'enlève environ six chaudières d'eau en dessous de mon lit avant. Le joint de mon hatch ne vaut plus rien, mais aussi mon hublot frontal a craqué en périphérie des trous de boulons. Le ménage fait le plus grand bien. Je crois que ça éclaircit l'esprit aussi. J'enlève le sel qui m'a lavé complètement.

Vendredi, un peu de ménage encore. Je me prépare à aller chercher ma copine. Ça fait 15 mois que l'on ne s'est pas vu.

On prévoit une conférence lundi soir à la marina. Ce sera à la bonne franquette je crois. Il y a aussi une entrevue à RDI week-end dimanche matin à 6h50, pour ceux qui se lèvent tôt. Et j'ai eu une entrevue à la radio des îles CFMI, cette semaine. Ce n'était pas en direct. Je ne sais pas quand ce sera diffuser. Par la suite, j'ai su que c'était une amie d'une amie, j'ai compris pourquoi elle était au parfum!

J'ai envoyé des messages à mes amis au Japon. Il va sans dire qu'ils étaient très inquiets de me voir partir comme ça. J'espère tellement y retourner un jour, les revoir.

Un marin m'a dit cette semaine qu'il y avait des saisons pour naviguer dans les différentes mers... Je savais, je sais... Il est très difficile de faire le parcours que j'ai fait en aussi peu de temps. Si j'avais eu une embarcation plus rapide, ça aurait été différent. J'avais les moyens que j'avais, à peu près rien. Et l'embarcation que j'avais, une embarcation artisanale, reconstruite artisanalement aussi. Tout dépend des moyens que l'on a. Et ce n'est pas nécessairement la personne qui a le plus de moyens qui produit le plus. Et ça, c'est l'histoire du monde. Mais je suis très satisfait de mon périple qui aura été somme toute très productif. Je me suis toujours dit : nanki nank! En wolof (une langue du Sénégal) veut dire lentement mais sûrement. Je suis de plus en plus marin et j'agrandi mon cercle de plus en plus. Je me demande bien mes amis d'Afrique du Sud que deviennent-ils, j'attends des nouvelles. Je sais qu'au Sénégal, il a fait très chaud cet été, avec pas beaucoup de pluie.

Il y a du travail à faire chez nous, mais il y en a partout à faire aussi.



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 20 août 2017