Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

23 juillet 2013

Superbe fin de journée

Superbe fin de journée

Le soleil est sorti de son mieux!  Il nous a chauffé la couenne un peu!   Pas de poisson pour ce soir.  Mais le calmar!  Si petit il était, mais les papilles en ont pris soin à sa juste valeur!  Je me suis cru dans un restaurant quelques secondes... 

Quel beau coucher de soleil, mais le ciel était rouge à la fin...  Il me semble que ce n'est pas bonne augure...  J'ai fait venir d'autre cartes météo pour la semaine, je ne trouvais plus celles que j'avais faites venir hier soir.  Par chance,  ça peut changer vite!  Et justement, les 25 nœuds de vent se sont changés en 30-35...  Et il reste encore du temps pour d'autres changements!

Ce soir, le vent a tendance à forcir légèrement.  Une prise de ris pour bien dormir, j'espère!  On n'annonce pas plus de 20 nœuds demain, donc ça devrait être amplement.

Comment je me sens.  Un peu spécial.  Les conditions météo ont l'air pas mal accommodant.  Mais on sent le fond de l'air de plus en plus froid.  Je dois m'habiller en hiver parfois.  Malgré que le soleil vienne faire son tour de temps en temps, le milieu semble très hostile.  La mer est vraiment belle!  Des vagues comme celles-là, on n'en voit pas nulle part ailleurs...  Mais au fond, on voit l'humeur qu'elles renferment.  Elles sont prêtes à surgir!

Je dirais ambivalent...

Finalement lundi...  j'ai connu l'humidité...  Celle qui vient de tous les côtés...  Il y avait sûrement des rafales de 25 nœuds du secteur sud-ouest.  Les vagues c'étaient des murs, au moins de quatre  mètres, j'en ai sûrement vu de cinq...  Impressionnant!   Presque pas de voile, ça roulait assez vite, pointe de vitesse de 8.5 noeuds.  Une de ces vagues est venue dans le cockpit.  Je croyais avoir assez bien étanché le bras de transmission du moteur.  L'eau a trouvé par où rentré, direct dans mon lit...  J'étais couché donc j'ai réussi à ne pas tout mouiller.  Ensuite, le chauffage ne voulait pas faire son travail.  Il a pris plusieurs essais, une bonne heure avant de coopérer.  J'ai réussi à dormir dans un lit sec.  Mais l'humidité que ça a faite dans le bateau...  Je commence à comprendre des affaires...    

Aujourd'hui, mardi le soleil est sorti.   Tout de même chanceux, malgré que j'avais réussi à faire sortir l'humidité.  Rien de mieux qu'une bonne aération naturel!  Le vent et la mer sont tranquilles aussi.  Comment est-ce que je ferais un peu moins de miles, je prends ça relaxe, ça fait du bien.  J'ai donc laissé le yankee avec la grand-voile un ris...  on avance quand même 4.5 nœuds!  Si je fais 100 miles dans ma journée, je suis heureux avec ça!  J'ai pris le temps d'arranger le cas du bras de transmission.  Je me prépare pour quatre grosses journées de 30 nœuds de vent environ.  Comme d'habitude il y a toujours des rafales d'un peu plus...  Le vent viendra plutôt de l'ouest. 

Lorsque le vent venait du nord, les vagues étaient un peu moins grosse j'ai l'impression que lorsqu'il est venu du sud.  Pour quelle raison...  Mon impression est que, venant du nord, il doit défaire la vague de fond avant de lever comme il faut sa vague...  La vague de fond semble venir du sud-ouest.  Alors, lorsque le vent venait du sud, la vague produite par le vent monte littéralement par-dessus la vague de fond.  D'où sont arrivés ces murs....   Et maintenant, du vent d'ouest...  ses vagues devraient aussi passer par-dessus la vague de fond...  Va falloir que je sorte mes vrais survêtements, laissé de côté les poches en minou...  Je voulais au moins donner la chance à mes vielles combinaisons d'avoir participer un peu.  Mon plus vieux manteau, il a duré juste la première pluie...  je savais bien...  Mais vous, quand vous allez vieillir...  avez-vous envie qu'on vous mette au rancart?!...

Par contre, la chose que je ne regrette pas d'avoir fait faire.  Avoir rembourré les fesses et les genoux de mes salopettes avec du tapis de sol bleu!  Ça leur fait bien plus que juste prolonger leur existence, le confort en tout temps!  Je vous avais pas dit ça que je travaille sur les genoux?!  J'ai l'air fou vite de même...  Mais c'est juste d'la façon que j'm'habille... 

La communication, je ne suis plus capable de rejoindre le réseau du capitaine.  À mon humble avis, ce sont les heures  de propagation qui ne sont pas bonnes à l'heure que l'on essaie de se parler...  Plus je m'en vais et plus le nombre d'heure de propagation quotidienne diminue.  Par ici, il y a moins d'antenne accessible.  Dans l'hémisphère nord, j'avais accès facilement à plusieurs antennes presque n'importe quand durant la journée.  Mais actuellement les seules heures que je réussi à envoyer des ondes  sont le matin très tôt et le soir à la brunante, à l'heure locale où je suis, près du méridien de Greenwich. 

Il y avait une possibilité que ce soit mon ajusteur d'antenne qui soit en problème.  Mais je suis de moins en moins convaincu de cette option.  Je réussi à communiquer avec plus d'une antenne répétitrice à des longueurs d'onde différentes.  L'ajusteur d'antenne   produit avec la même longueur d'antenne, je n'ai qu'une antenne, des ondes de longueur différentes.  Il serait impossible de pouvoir ajuster les ondes envoyées pour rejoindre des antennes répétitrice à des longueurs d'ondes différentes si l'ajusteur ne fonctionnerait pas.  Mais il resterait des essais à faire pour m'en convaincre.  J'étudie les possibilités.



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 20 octobre 2017