Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

7 juillet 2013

Contre toute espérance

Contre toute espérance

Hier le vent du nord nous a fait faire un peu de route, 32 milles nautiques...  Toujours mieux que d'attendre dans la pétole...

Ce fameuxs pi, je ne le remercierai jamais assez.  Le vent si faible, environ 2-3 nœuds samedi , n'aurait pas pu nous faire avancer avec aucune autre voile.  En plus cette voile est si douce, elle ne fait aucun bruit et elle se tient presque sans effort...    Faut l'avoir à l'œil par contre...

La nuit arrivait, les nuages semblaient vouloir nous recouvrir...  Il y avait quelque chose de spécial dans l'atmosphère.  Mais les nuages n'avaient pas l'air si épais, donc peut-être qu'ils me laisseraient tranquille...  Il fallait que je dorme.  Mon génois et ma grand-voile m'en aurait empêché.  Le vent trop faible les aurait fait flacotter.  Je n'avais presque pas d'autre choix que de laisser mon spi, comme ça au milieu de nulle part, perdu dans l'océan, seul...  Je réfléchi en me disant qu'avant que le gros vent arrive, il augmentera tranquillement.  En tout cas c'est ce que les fichiers météo nous disent.  Dois-je leur faire confiance...  Ils ne nous ont jamais dit qu'il y allait avoir ce vent du nord...  Ouais, mais ce facteur est difficile à prévoir, à savoir où passera exactement le milieu de l'anticyclone!  Mais décidément il est passé.  Sinon, je n'aurais pas ce vent.  Mais, le vent d'ouest, lui c'est à plus grande échelle, il viendra et progressivement comme les fichiers le disent.  Pas exactement comme ils disent mais à peu près.  De toute façon je sens assez bien mon bateau et dès qu'il y a un petit changement je me réveille. 

Je me dis que je verrai au fur et à mesure que la nuit passera.  Je laisse donc le spi en place pour la nuit.  Comme d'habitude je me réveille régulièrement.  Le vent semble vouloir passer légèrement à l'ouest, je fais le nécessaire.  La vitesse varie entre 2 et 3 nœuds, le vent semble avoir une tendance à forcir, mais pas tant.  Alors je laisse ça aller comme ça.  Je me recouche tranquillement.  Comme ça, environ quatre fois durant la nuit je fais une ronde. 

Vers 4h du matin, je me réveille encore.  J'ai une drôle de sensation.  L'éolienne fonctionne, donc le vent a augmenté un peu.  Je sors dehors.  Jette un œil sur le gréement.  Le spi m'a fait une belle brassière!  Ça faisait longtemps j'en avait vu une!  Mais celle-là, elle est quelque chose à défaire, avec un nœud pour m'assurer qu'il faut que je grimpe au mât pour la défaire...  En pleine nuit...  La frontale...  Le harnais...  Seul...  Au trois quart du mât!  C'était la solution...  Je redescends...  Pour m'apercevoir qu'il reste un tour en haut que je n'avais pas vu, la drisse...  je remonte et dénoues le tout! 

Pas besoin de dire que j'ai eu chaud, je transpire...  Le temps de respirer un peu, je me fais un bon café...  La journée vient de commencer contre mon gré...  Le vent diminue on dirait.  Du moins, Loréline est soulagée, elle respire elle aussi.  Elle avance bien, lentement mais bien.

Alors, j'aimerais bien que tout ceux avec des idées préconçues...  ah pas de spi en mer...  ah les fichiers météo disent que tu vas avoir du vent demain....  De tel telle affaire...  ben voyons...  c'est comme ça normalement...  arrêtez un peu!!  Allez-voir sur le terrain, ce n'est pas toujours comme dans les livres...  ou selon les prédictions...  et malheureusement la science est faites pour se tromper et être inexacte...  Pourquoi aucun fichier météo ne m'avait dit que je devais avoir du vent du nord depuis hier...  Faut être capable de sortir de nos théories et voir ce qui se passe vraiment sur place!! 

Allez-voir ce qu'on a fait dans le monde avec cette belle technologie...  elle est en train de tout détruire sur son passage...  L'humanité tout entière va y passer si on ne réalise pas...  Et certaines personnes croient que simplement en développant de nouvelles technologies, on va y arriver...  on va arriver à mettre encore plus de déchets sur le sundae oui...    on va y arriver, y'en manque une couche...  à moins qu'on développe intelligemment...

Commence à être temps que l'humain se ressaisissent, fasse un pas en arrière et voit la vraie réalité, arrêter de se compter des menteries!!  Les pays en développement ne se développent... pas toujours d'une façon souhaitée.  Ce sont nous qui polluons le plus encore, mais eux avant qu'ils adoptent possiblement de nouvelles technologies...  Il va faire chaud sur la planète...  À moins qu'on invente un gros air climatisé!? 

J'ai lu, et merci beaucoup Christian pour ce livre, Les Fourmis écrit par Weber.  Franchement, je l'ai lu en deux jours.  Passionnant, l'être humain serait la seul espèce vivante à être capable de s'autodétruire.  Sans même s'en rendre compte vraiment...  Cette belle intelligence qu'on nous a donné, un jour va falloir l'utiliser...

Tout ça pour notre petit confort personnel...  non mais moi j'ai besoin de ça...  j'arrêterai pas de faire ça...  c'est pas vrai.... Voyons dont...  va falloir arrêter de penser juste à soi et penser à l'humanité si on veut vraiment qu'elle perdure un peu plus longtemps que quelques autres générations...  parce qu'on s'en va dans le champ pas à peu près...

Nous avons créé un mode de vie exceptionnel! Mais on abuse partout où on peut abuser...

La vie est belle...  Mais va vraiment falloir se ressaisir...  Arrêter de travailler pour notre petite personne mais pour la gang au complet...  comme des fourmis...

Bon faut que  je me concentre, il me reste du millage à faire, deux continents à atteindre...  Si le vent peut tourner à l'ouest pour de bon...  affalé ce spi là...

Finalement, c'est vers 10h le matin que j'ai dû affaler le spi.  Nous faisions des pointes de 6.5 nœuds et Loréline partait au lof.  C'était assez, je voulais avoir l'esprit tranquille.

Quelques heures plus tard, nous faisions des pointes de 6.7 avec grand-voile et yankee.  Choix judicieux avant que le temps ne se gâte.  Le vent d'ouest n'est toujours pas arrivé, contrairement à ce que les fichiers météo prétendent. 

Il doit se cacher plus au sud, on va aller le chercher.



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 22 novembre 2017