Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

22 avril 2013

Départ imminent!

Départ imminent!

Dire qu'il n'y a presque plus de neige.  L'été est à nos portes.  Le temps qui passe est vraiment bon.  Un petit feu avec la gang d'amis, pour une fois nous prenions une pause de travaux de fin de soirée, si au moins nous avions réussi à ne rien toucher...  et juste prendre le temps de savourer le moment...  Mais non, il fallait tout de même se retirer dans l'atelier, gosser un petit bout par-ci, par-là...  Pas moyen d'arrêter, le lendemain nous allions courir les érables avec une autre p'tite gang!    Pour finir la fin de semaine, nous nous reposions les bras en sablant mon canot qui méritait une retouche de fibre de verre.  Comme si ce genre de travaux me manquait...  Je ne me souviens plus trop ce qu'il était écrit, le 7e jour...  Ce n'est pas bien important, je me reposerai dans une autre vie! 

J'ai fait de belles rencontres dans les dernières semaines!  Dont quelques entrevues avec des reporters tout à fait sympathiques!

 Médias transcontinentals avec Isabelle Le Maléfan

Radio-Canada avec Catherine Lachaussée

CBC Breakaway avec Jackie Czerzin (je n'ai pas encore le lien URL de cette entrevue)

Télécharger le fichier
(5.46 Mo)

Moins de 8 jours...  Et c'est incroyable de voir ce à quoi peuvent ressembler des haubans neufs!  Presque tout est prêt pour l'embarquement.  Il me reste juste à me procurer les drisses et fils électriques qui passent dans le mât.  C'était bien évident qu'ils allaient tous casser lors de cette mésaventure.  Tout comme le déflecteur radar, l'antenne VHF et la lumière en tête de mât, qui eux, sont déjà prêts à se faire classer dans un sac.

Je me suis même procuré un chariot à deux roues (un diable) pliable en aluminium, afin de pouvoir tout transporter jusqu'à la marina sans trop de problèmes.

Lors d'une de nos multiples soirées de bricolage dans la garçonnière (nom donné par les femmes à l'atelier d'un ami qui sert d'endroit utilisé par les hommes pour produire et réparer certaines pièces pour nos embarcations), j'ai pris la décision de couper mon manchon  de la bonne longueur afin de ne pas avoir de problème lors de l'embarquement en Floride.  De toute façon, il était trop long selon les règles mathématiques.  Nous l'avons donc coupé sur le champ.  Nous avons aussi fait le test de l'assemblage avec la base du mât.  Il se manchonne de la même façon que le mât.  Il sert à récupérer les huit pouces perdus lors du démâtage.  Tout va très bien de ce côté-là.  C'est même surprenant.  Ce fut une belle pratique, même si je sais pertinemment que ce sera plus difficile avec le vrai manchon qui est beaucoup plus long.

Il me reste donc à tout empaqueter les pièces une fois que ma liste sera revérifiée.  Il faut que je fasse attention de ne pas dépasser la charge maximale accepter, de 50 lb par paquet.

En passant, Bonne journée de la terre!! 

Je trouve ça très bien les manifestations ponctuelles....  Mais encore bien mieux le changement de nos habitudes de vies quotidiennes!!  C'est à tous les jours que nous devrions manifester l'amour que l'on porte à la vie sur la planète!!  Alors, brûler moins de carburant, planter des arbres, des plantes, manger sainement, acheter le plus possible local...  Vous savez quoi faire, le changement commence par chacun de nous...  Il est plus facile de dénigrer ce que font les autres que de se regarder le nombril...  Il faut rester positif et passer à l'action! 



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 20 août 2017