Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

4 mars 2013

Le sport comme mode de vie...

Le sport comme mode de vie...

Est-ce possible?

Hier, j'ai eu la chance de participer au Pentathlon des neiges.  Lequel comporte cinq sports d'hiver.  Je faisais partie d'une équipe où chaque participant pratiquait chacun son sport.  Bien sûr, l'équipe m'avait appelé sachant que je fais du vélo régulièrement.  Je ne me suis jamais considéré comme un athlète.  Le but était seulement de s'amuser en équipe.  Certains athlètes étaient de niveau olympique...  Alors, je passe vite sur ma performance.  Malgré que je sois à peu près toujours en haut de la moyenne.

Je crois que le but de ce genre d'évènement est plutôt de démontrer le plaisir que l'on a à faire de l'activité physique en hiver.  Et ceux qui veulent performer...  tant mieux...  quoi que...  à bien y penser!

Mais je crois que l'important est de développer le plaisir quotidien.  Et aussi de joindre l'utile à l'agréable.  Bon d'accord, je suis vendu au vélo!  Mais, j'imagine tous ceux qui se rendent travaillés en ville arriver sur leur vélo.  Le trafic serait coupé au moins de moitié.  Les gens seraient plus en forme, nous pourrions déboucher une partie des hôpitaux et il y aurait beaucoup moins d'émissions ce CO2 et j'en passe...

J'entends déjà des gens râler...  Je vous répondrais que c'est comme n'importe quoi!  L'inconnu fait peur!  Et que nous sommes bien dans le confort de notre véhicule.  Mais je traverse l'océan en voilier et je fais du vélo pour à peu près tous mes déplacements en ville.  Il faut commencer quelque part et c'est ce qui est difficile à s'imaginer lorsqu'on est habitué à peser sur la pédale de gaz.  Sans compter les effets directs de l'activité sur le corps qui lui fait sécréter des hormones et le stimule.  Après la compétition, je retournais ensuite un pied devant l'autre en poussant sur les pédales.  Je ne suis pratiquement plus capable de prendre un véhicule pour circuler en ville.  Quoique parfois je puisse être lâche, il est vrai.

Laissez-nous rêver qu'un jour l'être humain deviendra conscient et responsable.  J'adore les défis d'une fin de semaine!  Mais il serait encore mieux d'arriver à intégrer nos activités à notre mode de vie quotidien.  Et je ne crois pas que le but ultime est d'être meilleur ou plus fort que l'autre...  Mais le simple dépassement de soi sans atteinte à son voisin...  Je garde bien à l'esprit que c'est aussi grâce aux autres que l'on peut progresser...  Alors, je ne comprends pas le concept du combat...  Il me semble que nous sommes rendus plus loin que ça... 

Et le plus important est de savoir que les rêves sont faits pour être réalisés...

Je tiens à remercier un nouveau partenaire de ce projet.  GDG Informatique avec Les Petits Explorateurs m'ont aidé à pouvoir continuer.  Vous irez voir leur site en lien direct sur mes partenaires.  Ils m'ont donné l'occasion de faire ma première conférence il y a quelques années, où j'ai découvert une autre passion, celui de la scène.  Ils produisent des conférences régulièrement.

C'est vraiment dispendieux un démâtage.  Alors, si jamais vous avez des idées de partenariat, je suis toujours à la recherche, le budget n'a jamais été comblé.  J'aurai passé une partie de l'hiver afin d'essayer de combler le manque.  J'attends des nouvelles de certaines compagnies et organismes. 

Comme me disait une infirmière qui m'accompagnait sur la table d'opération : «Ce n'est pas seulement un individu qui fera le changement.»

Absolument pas, elle avait bien trop raison.  Il faut que les gens se l'approprient.  Moi je suis un simple véhicule de valeur.  Et, j'ai besoin d'un coup de main pour y arriver.  Mais ne vous inquiétez pas, je vais y arriver de toute façon.  Mais, c'est toujours plus facile lorsque l'on est mieux outillé.



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 20 août 2017