Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

12 novembre 2012

Renouer avec les racines

Renouer avec les racines

De la navigation à voile...  Hier, j'ai repris contact!  Superbe journée pour prendre le temps.  Le temps de sentir le vent...  Tout comme mes premières sorties avec ma première embarcation, un dériveur...  C'est difficile à croire que seule la force du vent nous emmène.  Le vent qui est généré par les échanges de température, ou différence de pression.  Lorsqu'on pense aux glaces polaires qui fondent, on se demande ce qui peut arriver lorsqu'il n'y en aura plus...

Mais hier c'était différent.  J'étais comme un touriste qui se faisait balader.  Nous sommes allés voir la barrière de corail.  Où nous avons attaché l'embarcation sur un corail pour pouvoir profiter, les deux pieds dans les résidus de coraux, c'est tout comme du sable.  Afin de pouvoir admirer la nature marine, quelques poissons, des coraux, une langouste, des plantes.  Tout ça dans de l'eau translucide.  Quel bonheur!  Et ensuite nous avons parcouru quelques milles nautiques afin de s'échouer sur une plage.  Le temps de relaxer un peu, manger et repartir.  Belle avant-midi qui s'est terminée par l'hospitalité peu ordinaire des Brésiliens.  Les amis de mon ami nous accueillaient avec une soupe au poisson, une bière fraîche, et d'un je ne me souviens plus du nom (porte le nom de tit punch dans les Antilles).  Ces bons vivants du bord de mer ne me croyaient pas.  En vélo, pas d'avion...  Tu as des parents?   Tu es fou!  Lorsque les gens me prennent pour fou, je leur demande ce qui est le plus fou, de faire ce que je fais, ou bien de continuer à tout détruire avec notre technologie?...  Je leur ai donc montré des photos et des vidéos.  Ensuite, j'étais invité chez Pedro pour dîner, c'était la fête de sa fille la plus jeune.

Je devais rentrer chez moi par la suite comme habituellement en vélo.  Décidément, j'aime prendre le temps.  D'accord je ne suis pas très en forme non plus.  Mais faire plusieurs arrêts, regarder ce qui se passe par ici et par là.  Regarder les gens vivre...  Savourer le moment présent...  Si je pouvais entrer en communication...  C'était bien aujourd'hui, sur le bateau nous étions un Italien, un Brésilien et un Canadien français.  Tous des langues de racine latine, les mots se ressemblent.  Alors je pouvais comprendre Augusto, d'Italie... 

Après quelques arrêts admiratifs sur la plage... je sautais sur mon vélo de nouveau...  Lentement, mais sûrement...  Nanki nank...  et ce petit doigt dont j'ai définitivement perdu la dernière phalange, mais le reste s'en sortira.  Il fait tout de même mal à toutes les secousses en vélo.  Mais lorsqu'il faut tirer sur une corde, la main prend la position qu'il faut pour le faire.

Comme je n'ai pu apporter mon appareil lors de la navigation.  J'ai pris en photo ces gens qui habitent le bord de mer...  qui m'aurait bien gardé pour la journée...  Il me faudrait plus qu'une vie pour tout faire...  Je me demande toujours comment vais-je faire pour remercier la vie de me faire vivre tout ça...



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 17 octobre 2017