Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

20 septembre 2012

En regardant l'horizon

En regardant l'horizon

La scène se passe durant une journée du fils due temps, lorsque le soleil décline dans le ciel...  En regardant l'horizon, je vois des poissons sauter près du bateau!  Ils sortent leur corps complètement de l'eau.  Ils sont beaux à voir.  Le vent ne m'est pas favorable pour le moment, je l'ai directement dans le nez.  Mais bon, il n'y a pas d'ouragan en vue, il fait beau.  Je tire donc des bords, tranquillement...  Je suis vraiment fatigué, mon corps a besoin de repos.  Je fais un somme.  En me réveillant, des poissons!  Je scrute l'horizon.  Des bancs de poissons qui font tous la même scène.  Dans ces eaux, le poisson abonde, s'ils me laissaient approcher plus, je les prendrais avec mes mains, tellement ils sortent de l'eau!

Et voilà, le soleil tend à épouser la mer lentement, il ne peut plus faire demi-tour...  Les nuages dispersent ses rayons avec des intensités lumineuses à peine réelles, c'est une oeuvre d'art...  Je contemple le tableau...  Mais du côté de l'oeil droit, je vois autre chose...  Je tourne la tête, qu'est-ce que c'est?  Les yeux focus sur le sujet.  Ils semblent être des dauphins...  Mais je n'avais jamais vu autant de dauphins s'amuser d'une telle manière, je croyais que c'était que dans les films...  Ils se suivent, un banc d'environ une centaine de spécimens.  Chacun leur tour ils sautent, ils font la file.  Ils sont trop loin pour prendre des images, ils ne m'ont pas vu.  Il s'en vont dans le sens contraire de ma route.  Mais ils persistent un après l'autre, ils sortent tout leur corps de l'eau.  Je les suis des yeux.  Leur bond me semble être assez haut pour qu'un homme qui marcherait sur les eaux puisse passer en dessous.  La longueur de leur bond semble être deux ou trois fois leur hauteur.  Je n'ai jamais vu tel spectacle!  Et tout d'un coup, je les vois au loin, ils s'amusent à sauter par dessus...  par dessus les mamelles!  par-dessus les édifices!  Ce n'était pas un rêve, moi qui croyais, je ne savais plus...  mais je vois, je reviens de quelque part, d'un lieu qui me semble familier.  Et je m'en vais autre part...  autre part vers l'inconnu!  Le soleil se couche sur l'horizon épousant ainsi la mer, laissant ainsi ses rayons se reposer pour quelque temps... Le temps que la galaxie nous montre ses étoiles...  tient voilà une étoile filante, le scorpion, la Grande Ourse, l'étoile Polaire...  Mon corps est fatigué, je dois dormir, nous sommes rendus loin de la rive maintenant, je fais un somme, un autre...

Me réveillant avec le soleil, les yeux à peine ouverts... je regarde en arrière, je la vois...  ma solitude me poursuit toujours...  En tournant la tête de l'autre côté, je le vois, cet albatros est toujours là...  je crois qu'il le sait... d'où je viens, où je vais, ce que je fais, il est venu me saluer... m'accompagner...



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 22 novembre 2017