Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

19 août 2012

Le temps avance...

Le temps avance...

Le temps avance...   Que c'est bien dit!!  Parce que de notre côté, on n'avance pas très vite.  Après cette série de dépressions, nous sommes assez au sud pour ne plus subir ce qui s'en vient comme dépression de l'ouest.  Hier soir, nous avons fait un tac payant.  Environ une heure après avoir viré de bord vers la côte, le vent s'est comme levé légèrement pour nous faire avancer à une vitesse convenable d'environ 4.7 nœuds!  Wow!  Ça, c'est de la navigation comme l'aime!  Avec la nuit laissant son voile sur nous, laissant apparaître les étoiles, quelques étoiles filantes, la Voie lactée, (the Milky Way).  Décidément, la vie ne peut pas se passer toujours comme on veut.  Les moments difficiles sont là pour nous faire savourer les moments magnifiques.  Qui est-ce qui nous fait à croire que la vie devait toujours être facile...  C'est quoi cette fausse idée? La vie facile, ce n'est pas compliqué, j'aurais dû peser sur le gaz pis être rendu en moins de deux...  Mais, on émet du CO2 de cette façon-là...??!!  C'est quoi le juste milieu à atteindre... 

Comprenez-vous ce que j'essaie de faire ressortir dans ce projet-là!!?? Là, ce qu'il me manque le plus, c'est la facilité d'avoir de l'électricité...  Donc, j'économise mes batteries le plus possible.  Pas de musique, presque pas de communication, donc pas beaucoup de météo, je ne peux pas envoyer tant de photos que ça...  je ne suis plus sur le réseau du capitaine, l'émission d'onde en phonie consomme beaucoup d'ampérages, c'est la première chose que j'ai dû arrêter...  Je navigue avec tous mes instruments de navigation éteint...  Je les allume pour faire le point une fois de temps en temps... Un voilier est un microcosme...  sur lequel les moyens sont limités...  On ne peut pas tout avoir en sa possession à bord... D'un point de vue sociologique, on pourrait faire le parallèle avec notre planète...  Certains sociologues vont dire que ce n'est pas possible, l'échelle est différente, les facteurs sont différents...  Plusieurs raisons peuvent être amenées pour ne pas les comparer...  Mais de mon côté je crois que c'est la même chose.

Notre planète, elle est finit, dans le sens qu'elle n'est pas infinie...  le cosmos est infini... mais notre planète est restreinte...  Lorsqu'il n'y aura plus de matière, plus d'énergie...  que l'on aura tout souillé, les lacs, les rivières, détruit les étangs, pollué jusqu'à notre air qu'on respire, l'eau qu'on boit...  il y a même une ceinture de déchets au-delà de notre atmosphère qui gravite autour...  des débris de toutes sortes...  des satellites qu'on a envoyés... Qu'arrivera-t-il... J'étais peiné de perdre mon éolienne, j'espère que l'on pourra la réparer.  Mais du même coup, elle est vraiment bruyante...  c'est incroyable le silence lorsqu'elle s'éteint... ça fait du bien aux oreilles...  J'adore le silence...

Je manque d'électricité, alors je ne peux pas écrire autant que je voulais...  et plein de choses aussi que je ne puisse pas faire...  Mais je n'ai pas d'autre choix, je lis et ça me permet de reprendre un meilleur contact avec les éléments...  Bientôt, il faut que j'essaie mon sextant...  alors j'ai ouvert mes livres sur la navigation astronomique.  Je me replonge dans ce qui m'a fait allumer lors de mes premières navigations... le contact avec notre planète...  

Mais en même temps, ce projet je le faisais pour conscientiser aussi les gens, alors  j'ai besoin de mon éolienne. 

Nous avons tellement pris à cette planète, qu'il faudra lui redonner plus que nous lui prenons dorénavant, si nous voulons avoir la possibilité que des générations après nous puissent espérer la même chose que nous avons espéré... y vivre convenablement...  Et ça, ce devrait être le premier intérêt de tout être humain...    

C'est la raison pour laquelle je veux planter des arbres...  voilà!!!  Vous savez tout maintenant... Regardez-moi cette photo!  Prise juste avant que la dépression n'envahisse la mer...



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 25 juin 2017