Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

12 juillet 2012

Parfois, il ne faut pas chercher à comprendre

Parfois, il ne faut pas chercher à comprendre.  La nuit dernière le vent avait complètement tombé.  Juste avant de me mettre au lit, l'indicateur de vitesse sur l'eau indiquait 0,0 nœud et sur le GPS j'avançais à peu près dans la bonne direction  à une vitesse variant entre 0,5 et 1,0 nœud.  J'étais donc convaincu d'avoir enfin rejoint le courant du golf Stream qui justement devrait m'aider à atteindre ma destination avec les mêmes paramètres.  En me réveillant ce matin, rien n'avait bougé, nous avions le même cap et la même vitesse.  Et selon le millage effectué, la vitesse semblait correspondre.  Avec ce manque de vent des dernières 24h mes batteries étaient faibles, j'ai donc eu de la difficulté avec ma communication.  La nuit les panneaux solaires ne chargent pas beaucoup non plus.  Le réseau me confirmait selon la météo le vent reviendrait dans mon secteur de l'ouest demain matin, le 13...  Une belle journée tranquille s'annonçait devant moi.  Et pas question que je démarre mon moteur que ce soit pour avancer ou pour recharger mes batteries...  J'espère juste que vous comprendrez qu'il se peut que je sois à court d'énergie même pour envoyer ma position. 

Alors ce matin, après l'heure du réseau j'ai eu le temps d'écrire un peu sur du papier bien sûr!  Merci Isabelle, je n'ai pas eu le temps de t'écrire encore, mais bientôt.  Je dois te remercier pour tout!  On ne se voit pas souvent, mais je ne sais pas pourquoi, quand j'ai besoin tu es là.  Souvent juste avant un départ imminent.  Que ce soit pour m'aider sur une toiture ou sur la finition de la cuisine... ou pour un drapeau du Japon!!  Je l'ai reçu, avant même que j'arrive aux Îles, il était arrivé!  Ou bien pour m'encourager dans mes idées les plus folles.  J'ai déjà commencé à utiliser tes livres.  Merci d'avoir eu l'idée de rassembler la pensée écrite d'à peu près tout le monde présent lors de mon départ, à mon insu.  J'aurais beaucoup de gens à remercier d'avoir été présent et d'avoir laissé un mot, je sais que vous m'accompagnez.  Sachez que je pense à vous.  On se reparle à mon retour. 

Tout ça pour dire que le vent s'est levé finalement...  un vent du nord!  Rien à comprendre!  Le bateau avance tranquillement.  Je donne plus de toile pour prendre de la vitesse.  On finit par prendre une bonne vitesse de 5,5 à 6,0 nœuds.  Mais en regardant sur le GPS, misère...  on avait un nœud de courant contre nous.  Mais depuis quelques heures, où est passé ce fameux courant  en direction de l'Europe?  J'ai donc vérifié mes chartes de pilotage.  Effectivement, selon elles, nous aurions pu avoir ce courant depuis 24 ou 48 heures.  D'accord, il varie selon les années.  J'aurais effectivement dû descendre plus au sud pour m'assurer d'en profiter.  Mais, on ne peut pas revenir sur le passé, ce qui est fait est fait.  Je dois tout de même me considérer chanceux d'avancer aujourd'hui, avec ce vent du nord...  Je l'aime ce vent du nord.  J'espère trouver pour de bon ce fameux courant... Ah oui!  J'oublie toujours de vous dire ce que je vois.  J'ai vu une baleine bleue dans les bancs de Terre-Neuve, mais pas longtemps, elle est juste venue chercher son air.  Une autre espèce aussi, mais je ne suis pas sûr à 100% c'était quoi.  Faudrait que je vérifie.  Et des dauphins, eux je l'ai vois à tous les jours.  Lorsque je suis à l'intérieur, ils m'appellent.  J'entends leur crie à travers la coque, je dois sortir les saluer.  Des petites méduses qui éclairent la nuit, j'en ai frappé un banc l'autre nuit.  Du phytoplancton bien sûr de temps à autre.  Le voilier laisse sa traîner dans l'eau.  Et mon oiseau...  certaines journées il n'est pas là, mais d'autres il revient... Sur une traversée de 2500 miles nautique, il me reste 1500 miles à faire. Donc encore deux semaines de navigation pour atteindre Brest.  Si je pouvais avoir un bon vent!



« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 24 juin 2017