Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales

Carnet de Bord

16 août 2008

Le vent nous a lâche

Nous pensions partir de Punta Delguada jeudi le 14 août. Mais juste avant de partir, il y a un bateau québécois qui est arrivé à la marina où nous étions. Nous l'avons donc reçu à son quai. C'était Richard sur son voilier Isobare. Il a traversé jusqu'ici en solitaire. Nous avons finalement passé la journée à son bord. C'était une belle rencontre très enrichissante. On devrait être bon pour le revoir en Afrique. Mais avec tout cela nous sommes partis une journée en retard. Et malheureusement, la journée de notre départ, vendredi le 15 août, le vent est tombé quelques heures après être sorti de la marina. Nous nous sommes tout de même rendus à l’île de Santa Maria. Nous pensions y jeter l’ancre (moi et Loréline on s'ennuie de jeter l’ancre, ça nous fait un bon exercice. La dernière fois qu'on a jeté l’ancre, je crois c'était au Bic) mais ils y ont construit une marina et nous avons dû y passer la nuit. Un mal pour un bien, celui responsable de la marina nous a reconduits en haut au village. Nous pouvons donc facilement y faire le plein de diesel, de nourriture, de vin, appeler ma mère pour la rassurer un peu, vous donner des nouvelles. Finalement, il n'arrive rien pour rien. Ainsi va la vie qui va! Alors, nous espérons avoir une fenêtre météo convenable d'ici 24 heures pour larguer les amarres vers notre destination finale. Nous pensions de plus en plus arrêter aux îles Canaries, mais nous avons passé plus de temps que prévu aux Açores. Malheureusement, le temps passe et nous devons arriver. Nous prévoyons trois semaines pour cette dernière étape. Nous voulions être rendus pour le premier septembre et bien nous y serons probablement une semaine plus tard. À moins qu'Éole veuille bien être de notre côte!
À bientôt tout le monde!


« Retour

Sylvain Fortier - Les projets Équiglobales
2591, boulevard du Versant Nord
Québec, Québec, Canada
G1V 1A3
Téléphone : 418 928-8378
Courriel :

Imprimé le : 18 août 2017